Dans mes tableaux en bas et hauts reliefs, les clichés qui collent au carton pâte sont utilisés à bon escient. Je les emploie comme des atouts, ils me permettent de proposer un sens de lecture et de développer un travail critique sur le réel. J’use des ressorts du réalisme. Toutefois, je cherche à démontrer qu’en passant par l’emploi d’ingrédients antinomiques, et d’un matériau synonyme de toc et de factice, l’image peut se charger d’une dimension critique, et proposer une vision du réel qui va au delà de ce que l’image donne à voir, notamment par le biais des sous entendus que génère mon matériau et les références stylistiques que j’utilise.

L’historique du carton pâte ou du papier mâché justifie également la façon dont je le mets en œuvre. A la manière d’un petit théâtre, je construis des images narratives dans lesquelles le bas-relief s’invite tout naturellement pour créer un monde populaire à la façon d’un Brueghel, d’un Daumier, Willy Ronis, Duane Hanson…etc. Les sujets de mes tableaux mettent en scène la vie de tous les jours, les petits moments anodins. Mon image se pose comme un miroir déformant du réel, ni faux ni tout à fait vrai où l’humour et le grotesque accompagnent ou renforcent la dimension critique.


0
2
social-plugin
1
s2smodern

Tableaux Bas et Hauts reliefs en carton pâte


Dans mes tableaux en bas et hauts reliefs, les clichés qui collent au carton pâte sont utilisés à bon escient. Je les emploie comme des atouts, ils me permettent de proposer un sens de lecture et de développer un travail critique sur le réel. J’use des ressorts du réalisme. Toutefois, je cherche à démontrer qu’en passant par l’emploi d’ingrédients antinomiques, et d’un matériau synonyme de toc et de factice, l’image peut se charger d’une dimension critique, et proposer une vision du réel qui va au delà de ce que l’image donne à voir, notamment par le biais des sous entendus que génère mon matériau et les références stylistiques que j’utilise.

L’historique du carton pâte ou du papier mâché justifie également la façon dont je le mets en œuvre. A la manière d’un petit théâtre, je construis des images narratives dans lesquelles le bas-relief s’invite tout naturellement pour créer un monde populaire à la façon d’un Brueghel, d’un Daumier, Willy Ronis, Duane Hanson…etc. Les sujets de mes tableaux mettent en scène la vie de tous les jours, les petits moments anodins. Mon image se pose comme un miroir déformant du réel, ni faux ni tout à fait vrai où l’humour et le grotesque accompagnent ou renforcent la dimension critique.


0
2
social-plugin
1
s2smodern