En novembre 2019, Les Calaisiens attendaient avec enthousiasme l’arrivée du « Dragon de Calais » créé par François Delarozière et ses équipes. Sa compagnie, La Compagnie du Dragon, avait déjà planté son camp depuis quelques mois.

C’est dans ce contexte que le Centre de Loisirs de la Porte de Paris (C.L.A.E.P.P.) m’a demandé de mener un nouveau projet avec les habitants du quartier du Fort Nieulay. Pour accueillir et fêter ce dragon géant, nous avons imaginé une sorte de comité d’accueil : un bestiaire en bois, qui trouverait sa place aux quatre coins du quartier, dans l ‘espace public, avec la complicité du Service Espace Vert de la ville de Calais.


Maquettes en carton et sculpture du bois

C’est d’abord armés de cutters, carton, règles, équerres et crayons que nous avons commencé notre périple créatif.

Après un passage en revue du travail de différents sculpteurs, j’ai sollicité l’imagination des habitants pour dessiner et construire librement des maquettes en carton. Un bel exercice pour aborder les problèmes de géométrie, construction, découpes, assemblage…

S'en est suivi un bon nombre de journées passées au son de la scie sauteuse, marteau, visseuse et compagnie... et notre bestiaire a commencé à prendre forme.


Mise en couleur du bestiaire

Issus de références hybrides, les monstres de bois se sont ensuite recouverts de couleur. Une étape pour laquelle nous avons collaboré avec le Service des Espaces Verts de la ville de Calais. Rond point et massifs municipaux nous ont, grâce à eux, été dédiés pour cohabiter toute la saison avec les créations florales.


De l'atelier d'art plastique à l'exposition des sculptures

Ce projet a été très riche en apprentissages et en expériences humaines. Les habitants ont réalisé une quinzaine de constructions, un peu magiques. Beaucoup d’entre eux n’avaient jamais tenu une scie en main !

Ils ont disséminé de la couleur et de la fantaisie dans leur quartier. Depuis juin 2020, leurs créations sont mises en valeur sur toute la longueur de l’avenue Salengro et le rond point du Channel à Calais. Très visible, ce bestiaire fait la fierté des participants à cette atelier de création.


L'engagement d'un quartier pour une création artistique originale

En plus de l’ouverture culturelle et les découvertes artistiques que le projet a apporté, il a également démontré l’engagement des habitants pour faire vivre leur quartier. Ceux-ci se sont sentis très concernés par les évènements culturels programmés partout dans la ville avec le sentiment d’avoir offert à leur espace quotidien un petit morceau d’eux même et de leur créativité, pour le plaisir de tous.


 

0
2
social-plugin
1
s2smodern

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'informations (4 maximum par an). Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.